Où aller chercher de l’aide à Montréal en cas d’agressions sexuelles?

#NousVousCroyons

Avec l’ampleur du mouvement #MeToo et #MoiAussi que nous voyons présentement les médias sociaux, nous trouvions importants de vous rappeler qu’il y a de nombreux organismes montréalais qui existent et qui sont en place pour aider les gens ayant été victime d’agressions.

Nous trouvons très courageux les gens qui décident de s’ouvrir sur ces pans de leur vie, de leur réalité, mais nous tenons aussi leur rappeler qu’ils n’ont pas à vivre ça seul. N’hésitez pas à consulter un de ses endroits.

Liste des différentes ressources montréalaises en cas d’agressions

Centre pour les victimes d’agression sexuelle de Montréal

514-934-4504 (24 heures sur 24, 7 jours sur 7)

Centre désigné

Offre des services d’examens physiques ainsi que du support psychologique spécialisé pour les victimes d’agression sexuelle. Ils sont ouverts 24/7 toute l’année.

Adultes: CHUM Hôtel-Dieu: 514-890-8444 (demande l’intervenante en agression sexuelle)
Enfants et adolescents: Ste-Justine: 514-345-4611

Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire

Pour enfants et adolescents: 514-896-3100 (du lundi au jeudi de 8h30 à 19h00 et le vendredi de 8h30 à 18h00)

CRIPHASE

Pour hommes ayant été abusés durant leur jeunesse: 514-529-5567 (du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00)

criphase.cam.org

Mouvement contre le viol et l’inceste

514-278-9383 (du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00)

contreleviol.org

Centre de prévention des agressions de Montréal

514-284-1212 (du lundi au vendredi de 9h30 à 16h30)

Trèves pour Elles

514-251-0323 (du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00)

trevepourelles.org

Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC)

Plusieurs numéros disponibles selon le secteur de la ville où tu habites. Visite le site pour plus d’informations:

cavac.qc.ca

Petit rappel: Quoi faire après une agression sexuelle?

Parce que ce n’est pas simple se retrouver après avoir subit une agression sexuelle, la journaliste Lili Boisvert a écrit un excellent billet sur ce sujet pour le site de Radio-Canada et nous vous invitons fortement à le lire. Vous y trouverez aussi des témoignages de personnes qui ont été agressées et qui expliquent pourquoi elles n’ont pas porté plainte… Ça semble si facile pour certain, mais c’est un acte de courage que de le faire!

#NousVousCroyons