Mes résolutions montréalaises de 2018

Vous, avez-vous des résolutions entourant notre belle métropole ?

Mes résolutions montréalaises de 2018

Nous avons la moitié du premier mois de l’année 2018 de passé, mais il n’est toujours pas trop tard pour prendre des résolutions pour la nouvelle année qui commence. Il y a quelques jours, je suis tombée sur un article sur le blogue de la ville de Montréal, cet article porte sur le Top 10 des résolutions typiquement montréalaises. Cet article m’a grandement inspiré et j’ai eu le goût de vous partager mes résolutions personnelles en matière de vie urbaine.

Découvrir un nouveau festival

Je sais cette affirmation peut paraître étrange pour une fille qui passe son été dans les festivals, mais depuis plusieurs années j’ai surtout passé mon temps à couvrir l’humour en négligeant donc les autres types d’arts et moyens d’expression. Pour 2018, je veux donc aller découvrir ou redécouvrir des festivals que j’ai trop longtemps négligés. Ça me manque d’aller voir des films d’auteur en langues étrangères ou encore aller déambuler dans le Quartier des spectacles durant le Festival de Jazz. Et je dois l’admettre, je n’ai jamais profité du Festival Nuit d’Afrique. Bref, je me fais un devoir de devenir une meilleure festivalière.

Visiter un musée ou une galerie d’art où je n’ai jamais été

Cette résolution ressemble un peu à la première. Je suis habituée de visiter les musées montréalais, mais je dois dire que je visite souvent les mêmes endroits : Musée des Beaux-Arts, musée d’arts contemporains, centre d’histoire de Montréal. Pourtant la métropole regorge de petite galerie d’art présentant des artistes extraordinaires ou des pans de notre histoire plutôt méconnus. Dans ceux que je devrais rajouter à ma liste il y a l’Arsenal, qui fait belle figure en matière d’arts contemporains. J’aimerais aussi aller visiter le musée des sœurs hospitalières situé non loin de (l’ancien) hôpital Hôtel-Dieu de Montréal.

Aller prendre le thé dans un établissement renommé

Il y a quelques années, j’avais été prendre le thé avec des amies au feu café Birks. J’avais adoré mon expérience, mais je ne l’ai jamais refait depuis. Pourtant mon goût pour le thé c’est développé et nous avons de si beaux établissements à Montréal qui permet de vivre cette expérience hors du commun. J’ai en tête l’heure du thé au Fairmont Reine Élisabeth, ne serait-ce pour aller voir les rénovations de cet hôtel de prestige. Il y a aussi l’heure du thé du Ritz-Carlton qui fait rêver, c’est quand même un établissement classé 5 diamants, ce qui n’est pas rien dans le milieu de l’hôtellerie. Je l’avoue cette résolution est un petit luxe, mais nous avons qu’une seule vie à vivre.

Prendre ma carte Accès Montréal

Cette carte offerte aux Montréalais pour quelques dollars, 8$ pour être plus précise, permet d’avoir une multitude de rabais dans plusieurs établissements touristiques de la ville de Montréal, mais aussi dans plusieurs festivals. Dans mon cas, ce qui m’intéresse le plus est l’accès gratuit aux jardins extérieurs du Jardin Botanique, qui vient avec la carte. C’est un endroit que je ne visite pas assez et qui fait partie de mon quartier.

Continuer de découvrir les établissements de mon quartier

En 2017, j’ai commencé à prendre le temps de découvrir mon quartier, mais ma quête est loin d’être finie. Je sens que je n’ai pas fini de me faire surprendre par le quartier qui me voit grandir depuis ma tendre enfance. Dans les lieux que j’aimerais visiter il y a le mythique bowling situé au sous-sol du Centre d’achat Domaine, le restaurant de sushis Kazumi ou encore le restaurant indien Zykaa (parce que l’idée de ne pas traverser la moitié de la ville pour manger un excellent poulet au beurre m’enchante !)

Ce ne sont pas des résolutions, mais je veux aussi…

  • Renouveler mon abonnement au Musée des Beaux-Arts, parce que chaque année le musée se réinvente en accueillant des expositions extraordinaires. On dirait que la programmation de 2018 a été conçue pour moi avec des expositions sur Picasso et Calder ( deux de mes artistes préférés) qu’ils accueilleront dans les prochains mois.
  • Aller plus souvent au centre canadien d’architecture. Je fréquentais souvent l’établissement du temps de mes études en urbanisme, j’avoue l’avoir délaissé un peu dans les dernières années depuis la fin de mes études, mais somme toute chaque visite me fait replonger dans mon amour quasi viscéral pour l’architecture et la ville. (En plus jusqu’au 4 mars il y a une super exposition sur des photos d’archives prises par Phyllis Lambert, je n’ai pas d’excuses de manquer ça !)
  • Aller visiter le sommet de la place Ville-Marie, parce que cet immeuble me fait rêver depuis toujours.
  • Aller pique-niquer au Parc Jean-Drapeau.
  • Aller marcher le long du canal Lachine.

Vous, avez-vous des projets en lien avec Montréal ? Des trucs que vous voudriez faire ? Des restaurants que vous voudriez essayer ? Des expositions que vous ne voulez pas manquer ? Dites-nous tout ! D’ici la bonne année !

PARTAGER
Article précédentQui aurait cru qu’un jour on pourrait bruncher au St-Hubert?!
Article suivant« Bonjour / Hi »
Marie-Soleil est surtout reconnue pour son rire légendaire et sa plume sur l’humour ; par contre, peu de gens savent que son 2e amour est la ville, en particulier Montréal. Elle aime raconter à qui veut bien l’entendre qu'elle est tombée en amour avec sa ville à l’été de 1992. Au travers ses billets pour YULorama, elle espère vous transmettre sa passion pour Montréal, pour que vous aussi vous en veniez à trouver le stade olympique magnifique, que vous lisiez Michel Tremblay comme des cartes postales temporelles sur la ville et que vos trajets d’autobus deviennent exploration urbaine.