Au secours j’ai des punaises de lit!

Quoi faire si vous êtes locataire et vivez avec ces petits vampires.

Punaise de lit
Photo : AAZ Extermination (modifiée)

L’arrivée du mois de novembre signifie l’arrivée de températures plus froides (on l’a bien senti cette semaine). Cela signifie aussi l’arrivée de petits amis de toutes sortes à des endroits où on s’y attend le moins. Les souris et les rats ne s’aventurent plus dehors et restent dans les murs. Les chats errants commencent à dormir sous les capots de voiture. Et pour une raison qui nous échappe, plusieurs ménages commencent à vivre l’enfer des démangeaisons et des piqûres nocturnes.

Quand on est propriétaire, c’est simple : on appelle l’exterminateur, on suit ses conseils, et on est débarrassé après deux traitements. Mais quand on est locataire et qu’on est pris avec des punaises de lit, on fait quoi?

Un fléau à Montréal

Il y a un an de cela j’ai eu la « chance » de vivre l’agréable expérience de me rendre compte que mon logement était infesté de punaises de lit (j’ai déménagé depuis). On se lève le matin avec des points rouges sur le corps et on passe la journée à se gratter. Sur le coup j’ai mis ça sur la faute des allergies. Après avoir nettoyé ma literie, ma couette, et mes oreillers, je me suis rendue compte que le problème persistait. Malgré une inspection avec une lampe de poche je n’ai rien vu sur mon matelas ou en-dessous de celui-ci. C’est en rendant visite à un exterminateur qui a vu mes piqûres que j’ai su que j’avais des punaises de lit.

À Montréal, une moyenne de 5700 interventions par année sont faites, si on se base sur les données des exterminateurs. Si on inclut les cas qui ne sont pas recensés (car les propriétaires n’ont pas effectué de traitement) on se rend compte que ce n’est pas demain que ce problème sera réglé. La punaise de lit ne touche pas que les taudis. Même les résidences luxueuses et les salles de cinéma peuvent en être infestées. On estime que 20 à 50% des gens ne réagissent pas aux piqûres de punaises, ce qui signifie que certains cas peuvent rester non détectés.

Ok, maintenant je fais quoi?

Si vous pensez avoir des punaises de lit, avertissez votre propriétaire et documentez tout ce que vous pouvez. Prenez des photos de vos piqûres, des taches de sang sur la couverture, des oeufs ou des excréments dans les plis du matelas si vous le pouvez. Des applications de type time stamp mettront les dates et heures sur vos photos. Si vous vivez dans un immeuble, avertissez les autres locataires. Ceux-ci ont peut-être aussi aperçu des punaises ou vous seront reconnaissants d’avoir été mis au courant de la situation.

Votre propriétaire a alors 10 jours ouvrables pour effectuer les travaux nécessaires par un professionnel. N’hésitez pas à faire des recherches sur l’exterminateur pour vérifier s’il est qualifié et si des clients ont émis des commentaires à son sujet. L’exterminateur vous donnera sûrement des conseils pour préparer votre appartement avant sa visite et celui-ci visitera les autres logements. Le cas échéant, il fera traiter tout l’immeuble.

Exterminateur
Photo : Roger Extermination

En attendant que l’exterminateur passe chez vous, n’appliquez pas de remède maison trouvé sur l’internet ou d’insecticide acheté en ligne ou en magasin. Ces produits pourraient être dangereux pour vous et vos animaux ou altérer le résultat de l’inspection et du traitement fait par l’exterminateur. Toutefois, pour rendre vos nuits plus supportables vous pouvez envelopper votre matelas et votre sommier dans une housse protectrice (croyez-moi je l’ai essayée et ça fonctionne) et mettre des trappes spéciales sous les pieds de votre lit (c’est vraiment creepy quand vous vous levez le matin et vous les voyez prises dedans incapables de sortir).

L’exterminateur vous donnera sûrement des conseils à suivre suite à sa visite. Par exemple, il vous recommandera de nettoyer votre literie et vos vêtements à l’eau très chaude, de les sécher à l’air très chaud, et de les entreposer dans des sacs hermétiques. Il se peut aussi que certains meubles doivent être jetés selon le degré de l’infestation. Vous devrez alors les rendre non utilisables ou écrire le mot punaises dessus afin que personne ne les ramène à la maison. L’exterminateur effectuera une deuxième visite 2 à 4 semaines plus tard.

Aurez-vous à payer une facture? Non, c’est votre propriétaire qui la paiera.

Mon propriétaire me dit autre chose …

Certains propriétaires profitent de la méconnaissance des droits de leurs locataires ou de leur vulnérabilité pour couper les coins ronds.

Dans le cas où votre propriétaire n’effectue pas les travaux nécessaires ou ne répond pas à vos appels, vous devez lui envoyer une lettre de mise en demeure par courrier recommandé. Dans certains cas, cette lettre doit être envoyée au gestionnaire de l’immeuble. Gardez une copie de celle-ci et de l’accusé de réception car ceci constituera une preuve importante pour la Ville et la Régie du logement. Contactez aussi la Division des permis et inspections de votre arrondissement. Vous leur remettrez une copie de votre lettre.

Votre propriétaire pense que la visite d’un professionnel n’est pas nécessaire? Il veut faire lui-même le traitement avec un produit qu’il a acheté? Refusez qu’il effectue ce traitement.

Votre propriétaire appelle finalement un exterminateur mais veut faire traiter uniquement votre logement? Un exterminateur qualifié sera d’avis que les autres logements doivent aussi être traités. Sinon, les punaises ne feront que se déplacer d’un logement à un autre et reviendront éventuellement chez vous.

Votre propriétaire dit que vous devez payer la facture ou que votre loyer augmentera à cause de ces travaux? Refusez de payer quoi que ce soit et lisez très bien tout papier qu’il voudra vous faire signer.

Prenez note que vous ne pouvez pas vous faire justice. Vous ne pouvez malheureusement pas cesser de payer votre loyer durant la durée de votre calvaire. Toutefois, vous pouvez tenter un règlement à l’amiable ou entamer des démarches auprès de la Régie et réclamer une diminution sur votre prochain loyer pour toutes les nuits que vous avez dû souffrir.

Pour plus d’information

Règlement sur la salubrité, l’entretien et la sécurité des logements
Ville de Montréal : Luttons contre les punaises de lit
Régie du logement : Le logement insalubre

Pour toute information ou pour contacter la Division des permis et inspections de votre arrondissement, n’hésitez pas à appeler la Ville de Montréal en composant le 311.