10 activités pour les jours de pluie

Redécouvrez le charme de Montréal lors des jours de pluie!

Jour de pluie
Dessin: Juliette Payer

Alors qu’août est le mois où, statistiquement, il tombe le plus de pluie à Montréal, juillet n’arrive pas très loin derrière. Parce que notre cerveau nostalgique tend à se rappeler d’abord des meilleurs moments, ces chiffres viennent peut-être de vous troubler. L’auteure de ce texte profite donc de cette occasion pour vous rappeler de profiter du moment présent et d’en faire quelque chose de bien. La définition de « bien » demeurant à votre discrétion.

Histoire de prendre à la légère ces rafraichissantes ponctuations d’été (remarquez la note positive), voici une liste d’activités auxquelles s’adonner en ces circonstances humides.

IMG_8500
Crédit: YULorama

1. Aller donner du sang

Au Québec, quelqu’un a besoin d’un don de sang toutes les 80 secondes. Alors si vous avez un après-midi de libre et que vous flânez à Place Versailles, il est possible de donner du sang pour aider quelqu’un dans le besoin (au Centre Globule). Si vous ne trainez pas à Place Versailles régulièrement (soyons honnêtes, c’est plausible quand on ne fait pas Montréal-Repentigny sur une base régulière avec une pause-pipi), c’est possible aussi, parce que c’est à proximité du métro Radisson. Pas d’autobus à prendre, simple comme bonjour (presque).

2. Écouter The Suburbs, d’Arcade Fire

Personnellement, c’est mon album par excellence quand je suis dans un mode songeur-nostalgique-thérapeuthique. Vous connaissez probablement la chanson titre de l’album. Si vous souhaitez un court moment de cinéma aux airs de fin du monde, vous apprécierez le vidéoclip poignant réalisé par le doux Spike Jonze. Des voyous à vélo, des guns, des frenchs, de la police, des trahisons et un peu de sang. Pour les activités à jumeler à cette trame de fond, vous pouvez écrire, faire une brassée de blanc, cuisiner des sablés ou lire les derniers articles sur YULorama (des idées, comme ça).

jour-de-pluie-camera
Crédit: Site de la Ville de Montréal

3. Regarder les caméras de sécurité de la ville de Montréal

Il n’y a pas de sot métier et il n’y a pas de sot passe-temps. Il ne suffit que de quelques minutes à observer les caméras qui se trouvent à Montréal pour comprendre qu’on a certainement été filmé des centaines de fois à notre insu. Vous pouvez maintenant aller en paix sous la pluie, sachant cela.

planetarium banner
Crédit: YULorama

4. Visiter le planétarium

Quoi de tel que de décrocher du quotidien quelques heures et se perdre dans l’infiniment grand ? Le temps de réaliser qu’une petite pluie n’est pas ce qui arrêtera la planète de tourner, ça peut donner des envies de changer le monde (ceci était une mise en garde ; vous risquez d’avoir des projets pour la planète en sortant de là).

5. Aller voir un film d’auteur au cinéma

Hélas, maintenant que l’Ex-centris a fermé ses portes, les options sont plus restreintes si l’on souhaitait manger une soupe et un sandwich en se faisant raconter une histoire. On peut néanmoins aller faire un tour au Cinéma Beaubien, ou au Cinéma Du Parc avec un thé et un petit popcorn pour découvrir des films québécois ou d’ailleurs, pour s’ouvrir l’esprit par rapport à la diversité sexuelle en Russie, réfléchir sur ce qui mène à l’infidélité chez les couples français et peut-être pleurer sur le sort d’une famille qui a subi les aléas de la Seconde Guerre mondiale.

6. Aller faire du lèche-vitrine dans une librairie indépendante

On connaît Raffin, sur la Plaza St-Hubert, mais on peut aussi découvrir sur le plateau la librairie Le Port de Tête, dans Hochelaga il y a la Flèche Rouge et dans le nord de l’île, la librairie Monet, pour n’en nommer que quelques-unes. Tous ces endroits ont leur charme, et parfois vous pouvez assister aux événements et bénéficier de vin gratuit. C’est comme ça qu’on repart avec un livre dédicacé et un sourire sur les lèvres !

reso banner

7. Aller visiter la ville souterraine

Si vous êtes un(e) Montréalais(e), vous avez vraisemblablement ri en lisant « ville souterraine ». Celle que les touristes français cherchent à tout coup, qui s’avère être plusieurs centres d’achats connectés, est tout de même un bon endroit où se promener lorsqu’on s’ennuie et que la température n’est pas amicale. Aller se chercher un Frappuccino aux Smores et prétendre que c’est l’été en achetant des sandales au Payless est une bonne idée pour oublier le temps gris, mais une mauvaise idée si votre objectif principal concerne l’acquisition d’un bikini body s’apparentant à celui des stars hollywoodiennes.

8. Aller bruncher

Manger est toujours souvent une bonne idée lorsqu’on cherche quoi faire. Déguster un bon brunch se trouve même dans le top de l’échelle des bonnes idées. Heureusement, certains Montréalais ont rempli un devoir de citoyen (parmi d’autres) et se sont mis à partager les meilleurs restaurants pour bruncher. Dieu merci, le Breakfast Blog le fait avec brio. Attention, ça donne le goût d’aller bruncher plusieurs fois dans la même journée !

salon moov
Miaou! / Crédit: YULorama

9. Flatter des minous

Café des chats, Café Chat L’heureux, Café Venosa… Depuis quelques années, le concept a explosé et vous pouvez maintenant décider de votre endroit de prédilection pour obtenir votre dose de zoothérapie si la pluie vous rend morose. Beaucoup de règles basées sur le gros bon sens vont néanmoins peut-être entraver votre bonheur (ne pas mettre le chat dans votre sac, ne pas le laisser boire votre café, ne pas le nourrir avec un biscuit).

10. Cuisiner une soupe

C’est le temps de revisiter les recettes de Trois fois par jour ou d’aller chercher une option végétalienne sur le web pour te faire sentir bien dans ta peau et dans l’univers au complet. Une bonne soupe maison, hiver comme été, ça te réconforte le dedans. C’est encore mieux si vous partagez, c’est comme ça qu’on « spread the love » les jours de pluie.