Zoofest 2017 : Une première difficile pour le Gala des Féministes

Un spectacle honorable au nom ambitieux.

gala feministe
Crédit photo : Myriam Frenette
Zoofest 2017 : Une première difficile pour le Gala des Féministes

Je suis allée voir la première représentation du Gala des Féministes, présenté au Cabaret du 4e du Monument National dans le cadre du festival Zoofest, le 8 juillet dernier. La soirée était animée par l’humoriste Coco Belliveau, et comme invités pour cette représentation, il y avait nul autre que Virginie Fortin, Fred Dubé, Colin Boudrias-Fournier, Caro Fréchette, ainsi que Marie-Lise Chouinard et Christine Morency en duo.

Un spectacle inégal

Les numéros présentés étaient généralement tous bons, même excellents pour certains, et ils respectaient tous la thématique. Par contre, malgré son titre ambitieux, on ne peut pas qualifier ce spectacle de gala : c’était plutôt une soirée d’humour sur une thématique féministe. Ce point est l’élément central de ma déception face à ce spectacle, même si, dans les faits, ça aurait pu être une belle soirée.

Le grand problème de cette soirée, c’est que, malheureusement, l’animation n’a pas été à la hauteur. Dans un gala, c’est ce qui met tout le monde (invités comme spectateurs) au même diapason. Cela ne semblait pas avoir été rodé, et il y avait un peu trop de laisser-aller. Certains invités ont joué leur numéro dans une énergie et efficacité de gala, alors que d’autres étaient davantage dans une énergie de spectacle intime comme dans les bars. C’était donc inégal.

Le public, quant à lui, était peu réactif toute la soirée, car non préparé à être dans une attitude de gala et ne savait non plus sur quel pied danser entre l’envergure ou l’intimité du spectacle, accentué par les capacités de la salle. Avec une animation plus rodée et davantage ambitieuse, ce spectacle serait complètement différent. Et vraiment meilleur.

Virginie Fortin à la rescousse

Par contre, je dois lever mon chapeau à Virginie Fortin qui a fait tout son possible pour sauver la soirée. Non seulement elle a présenté un excellent numéro qui continue toujours de me surprendre même si je l’ai vu de nombreuses fois, mais elle a aussi fait une sortie d’émotion avant de commencer, sur une expérience négative qu’elle venait tout juste de vivre. Elle a été témoin de questions sexistes et machistes en direct à la télé, et cela l’a complètement sidérée. Cette confession avait complètement lieu d’être dans le contexte de la soirée, et ce moment aurait même pu ouvrir le gala.

De plus, toutes les bonnes idées mises dans ce spectacle ont dû faire face à la concurrence. Il faut dire que le Gala des Féministes entrait directement en compétition avec le spectacle des Brutes (le Social justice warrior show 2, dont j’ai fait la critique ici), exactement à la même heure cette journée-là.

Normalement, sur papier, le Social justice warrior show 2 aurait dû être plus vaste et plus ambitieux dans ses thèmes utilisés, mais est finalement resté dans les plates-bandes du Gala des Féministes. Cela a sûrement joué en défaveur de ce dernier en termes de ventes des billets pour la première représentation, surtout par la popularité initiale des Brutes.

Finalement, je reste sur ma faim quant aux thématiques féministes des shows concepts présentés dans mon expérience Zoofest 2017. Ni le Social justice warrior show 2, ni le Gala des Féministes ont été à la hauteur de mes attentes, pour la grande admiratrice d’humour engagé je suis. Heureusement pour le Gala des Féministes, les autres représentations qui s’en viennent sont encore dans plusieurs jours, ce qui leur laisse du temps pour mieux se préparer et présenter un véritable spectacle digne d’un gala. Et je pense qu’ils peuvent absolument y arriver.

Informations relatives au spectacle

Pour aller voir le spectacle du Gala des Féministes, il vous reste encore plusieurs dates, soit le 19 juillet 2017 à 21h00, ou bien le 27, 28, 29 juillet à 19h30, au Cabaret du 4e au Monument National.

***

Pour mes autres impressions de spectacle au Zoofest, restez à l’affût sur YULorama.