Un bijou de paramédic

Les Créations Wood Stock - Des bijoux aux couleurs de Montréal

Les Créations Wood Stock - PC
Crédit photo - Les Créations Wood Stock

Nous ne sommes jamais vraiment préparés, dans la vie, à affronter la souffrance humaine. Quel que soit le métier qu’on adopte, peu importe le nombre de cours pratiques ou théoriques, et malgré l’exposition quotidienne.

Pourtant, à tous les jours, à toutes les heures (vous les croisez parfois sans vraiment les remarquer), il y a des centaines de personnes qui arpentent les rues de Montréal et de Laval, au son de leurs sirènes, apportant la lumière de leurs gyrophares dans la noirceur des jours de ceux que vous aimez. Ce sont les paramédics, les héros de l’ombre. Ceux qui passent plus de temps avec votre famille qu’avec la leur. Ceux qui souffrent parfois en silence et ceux qui doivent parfois également se réorienter trop jeunes, en raison de l’usure physique ou morale qui vient en package deal avec la job d’endosser le costume de Superman.

Parmi eux, Mélanie Perreault, paramédic à Montréal depuis 2008, a accepté de partager avec nous comment elle est parvenue à mettre un peu de gaieté dans la vie des gens, autrement qu’avec un bandage sur une fracture ouverte.

En premier lieu, il suffit de quelques échanges avec Mélanie pour découvrir qu’elle est un personnage haut en couleur. Un peu comme une tablette de fards à paupières qu’on garde juste pour les occasions spéciales. Pas parce que je m’y connais en maquillage, mais parce que Mélanie, c’est une palette de fifty shades of rainbow.

CWS bagues
Crédit photo – Les Créations Wood Stock

La naissance de Les Créations Wood Stock

Aspirante comédienne désillusionnée, serveuse blasée par une clientèle capricieuse,  plutôt que de se retrouver à l’émission Barmaids (à côté de la fille qui trouve dégueu de suer au gym), elle se retrouve à suer aux côtés de vos proches, dans leur course pour la vie. Durant six ans, elle dédie la sienne à alléger celle des autres. Puis parce que cela exige davantage d’efforts qu’une partie de Monopoly, elle développe une douleur paralysante à l’omoplate qui vient entraver sa mission quotidienne.

La recherche d’un plan B est longue, la convalescence encore plus. Mélanie cherche à combler les temps libres en confectionnant des bijoux pour son usage personnel. Une boîte de résine et une couple de doigts collés plus tard, elle réalise que le mode d’emploi en apparence si facile était un guet-apens. Pas si simple de créer des bijoux dans une substance aussi adhésive que de la tire d’érable.

CWS - Boucles d'oreilles
Crédit photo – Les Créations Wood Stock

«Chéri, j’ai collé les enfants»

Sa cuisine… La cuisine de son conjoint se transforme en laboratoire clandestin ; elle apprend à mouler, polir, nettoyer les armoires recouvertes de poussière et faire passer le blâme des taches collantes sur les dégâts de son enfant. Et parce que de maîtriser la recette parfaite n’était pas déjà un défi de taille, elle décide de marier le bois à la résine (deux matériaux plus ou moins compatibles), comme une amie gossante qui s’efforce de vous matcher avec son cousin un peu bizarre. Le défi devient une obsession.

Elle fait le tour de ses contacts, des réseaux sociaux et des tutoriels home made, afin de perfectionner sa technique, mais puisque les artistes de Montréal sont bien avares de conseils, elle se contente du peu qu’elle parvient à obtenir. Pour le reste, elle apprend par elle-même, au sacrifice de son temps et de quelques paires de jeans ruinées par les gaffes.

CWS Boutons de manchette
Crédit photo – Les Créations Wood Stock

Si la stabilité de son emploi à titre de paramédic est fragilisée par sa blessure, Mélanie se découvre une passion artistique qu’elle décide de partager au grand public, sous les conseils de son entourage.

Un œil fermé et un clic plus tard, une trentaine de modèles apparaissent en ligne, donnant lieu à une dizaine de commandes et des centaines de commentaires. Tandis qu’elle s’attendait à une clientèle limitée, elle rejoint tous les styles, tous les âges, partageant fièrement cet apprentissage autodidacte sur lequel elle a mis tant de temps et d’efforts.

CWS porte clefs
Crédit photo – Les Créations Wood Stock

Woodstock à Montréal

Pour m’être moi-même laissée charmer par son art, je salue hautement la qualité et le soin appliqué qui vont de l’emballage au bijou lui-même : c’est aussi excitant que de déballer un cadeau de noël, tout en sachant très bien ce qui se trouve à l’intérieur. Pendentifs, porte-clefs, bagues, boucles d’oreilles, bracelets, boutons de manchette et accessoires pour l’auto, il y en a pour tous les goûts, de toutes les couleurs (à l’image de l’artiste!).

D’une esthétique originale, Les Créations Wood Stock ont ce petit quelque chose, dénotant de la passion et la créativité avec lesquelles elles ont été conçues. Disponibles au coût variant entre 20$ à 50$, les bijoux sont parfaits pour un cadeau ou même, l’appropriation d’un style unique. Je vous invite à y jeter un coup d’œil ici, où il est possible de commander via la page officielle.

À noter, Mélanie Perreault est toujours paramédic à Montréal et Laval. Visiblement entêtée, elle n’allait laisser ni la résine, ni la blessure avoir raison d’elle-même. Au dévouement louable pour ce à quoi elle se consacre, je suis non seulement honorée de la compter parmi mes collègues de travail, mais également rassurée de savoir que ce sont des gens aussi dédiés qui prennent la relève quand la vie décide temporairement de lâcher prise.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE