Une douce nuit 4 étoiles à l’InterContinental Montréal

Un staycation à refaire encore et encore!

hôtel intercontinental
Crédit photo: Hôtel Intercontinental

L’InterContinental Montréal se différencie de plusieurs autres grands hôtels de Montréal sur plusieurs aspects. Tout d’abord, son emplacement privilégié sur la frontière du centre-ville et du Vieux-Montréal, mais aussi sur son histoire et ses services haut de gamme. Retour sur une douce nuit qui aurait pu (dû?) s’allonger!

Une belle histoire

Construit entre 1988 et 1991, l’InterContinental Montréal est composé de deux immeubles, la tour principale et le Nordheimer, qui reliés par un pont intérieur qui traverse la ruelle des Fortifications. 

C’est en fait surtout le Nordheimer qui est chargé d’histoire. C’est à cet endroit que se sont installés, en 1856, les frères Nordheimer dans le but d’y ouvrir leur magasin de musique. Un drame s’est malheureusement produit en 1886. En effet, un violent incendie ravage l’édifice. Les Nordheimer décident donc de se tourner vers l’architecte John James Browne afin qu’il conçoive le magasin-entrepôt A.S. Nordheimer. Ce magasin-entrepôt sera divisé en plusieurs parties : magasin, salle de montre pour pianos, une petite salle de concert et un atelier de réparation. Le reste de l’édifice est alors occupé par d’autres commerçants.

Samuel Nordheimer vend le magasin, en 1903, à Alexandre Fraser. Ce commerçant de vins, spiritueux et articles de sport, était déjà sur place depuis des années et il s’engage, dès l’achat, à conserver le nom de Nordheimer inscrit sur l’édifice.

C’est à la fin des années 1980 que le Nordheimer est intégré au Centre de Commerce mondial et à l’InterContinental Montréal. L’architecture que l’on peut y voir aujourd’hui est très fidèle à ce qu’elle était jadis. Aujourd’hui, le Nordheimer abrite les salles de conférences et la nouvelle salle de bal.

hôtel intercontinental
Couloir de l’hôtel, au 22e étage. – Crédit photo: YULorama

Un hôtel-musée!

La tour principale, celle qui donne sur la rue St-Antoine, est réservée pour les chambres, le restaurant Osco!, le bar Sarah B., le Club santé et la réception. C’est principalement là que les gens qui séjournent à l’hôtel passent la plus grande partie de leur temps alors qu’ils ne visitent pas la ville. Car, en effet, il faut se le dire, l’emplacement idéal de cet hôtel fait en sorte qu’on a facilement le goût d’aller visiter les environs. Mon séjour, par contre, et aussi le fait qu’il s’agissait d’un petit staycation m’a plutôt fait rester entre les murs du bel hôtel afin d’en profiter pleinement.

Quand on entre par St-Antoine, on y voit tout de suite le concierge. Pour la réception, on tourne à droite et on monte l’escalier roulant. Dès lors, on remarque le mur de fourrure et de bouleau qui rappelle ce qui a marqué 200 ans d’histoire québécoise. Au niveau de la réception, on peut admirer la Lisière de Louis Hughes inspirée du Grand Nord de par sa technique et ayant comme thématique les animaux du désert nordique. Également, à ne pas manquer, les assiettes décoratives de Piero Fornasetti qui a découvert en la soprano Lina Cavalleri une véritable muse. Il en a peint son visage sur près de 350 assiettes!

Dans les autres œuvres d’art que l’on peut admirer à l’InterContinental Montréal, car oui, il s’agit pratiquement d’un hôtel-musée dont un simple arrêt vaut grandement le détour, on y retrouve Les Mains d’Harry Allen (moulage des mains de l’artiste – à l’entrée du restaurant Osco!), les lustres de Murano et les lustres Preciosa, la Galerie de l’édifice Nordheimer (véritable espace d’art et d’histoire) ainsi que le portrait de Sarah Bernhardt, icône française ayant une importance capitale dans l’âme de l’hôtel.

Chambre 2208

Ma chambre, le 2208, située au 22e étage, fait face au centre-ville. Quelle magnifique vue! De grandeur standard, mais confortable, la chambre est décorée sobrement tout en étant au goût du jour. Avec pour couleurs principales le rouge vin, le blanc et le bois, la décoration est chaleureuse et invite tout de suite au repos.

hôtel intercontinental
Vue de la chambre 2208 – Crédit photo: YULorama

On retrouve un mini frigo avec deux petites bouteilles d’eau de marque Eska. Le mini bar est sur demande seulement, alors pas de soucis à avoir une facture salée sans le savoir! Également sur place, une machine Keurig avec thé vert, thé noir, café décaféiné et Colombien de chez Café Brossard. À notre disposition, l’équipement nécessaire pour une soirée à la chambre avec bouteille de mousseux, c’est-à-dire un seau, un ouvre-bouteille et un bouchon pour garder les bulles bien au frais.

hôtel intercontinental
Chambre 2208 – Crédit photo: YULorama

La salle de bain est très spacieuse avec de grands miroirs ainsi qu’un miroir à maquillage. L’éclairage est bon et il y en a jusque dans la douche qui est séparée du bain. La douche est grande, mais le bain, quant à lui, est régulier. Oubliez l’idée de prendre un bain à deux dans cette chambre! Dans la salle de bain, on retrouve les produits d’Agraria et les serviettes sont de Contessa.

hôtel intercontinental
Chambre 2208 – Crédit photo: YULorama

À l’entrée, un très grand garde-robe pour y mettre ses vêtements avec deux robes de chambre incluses, un parapluie et les services de buanderies.

hôtel intercontinental
Salle de bain de la chambre 2208 – Crédit photo: YULorama

Le lit king et mega confortable nous fait dormir comme un bébé lorsque les rideaux très opaques de la chambre sont fermés. Au réveil, on allume la télé située au pied du lit afin de flâner encore quelques minutes (ou plusieurs) avant de se décider à se lever et faire notre journée… À commencer par jeter un autre coup d’œil à la fenêtre afin de dire bonjour à notre magnifique ville qu’est Montréal!

hôtel intercontinental
Produits Agraria – Crédit photo: YULorama

Osco!

L’InterContinental Montréal a son propre restaurant avec pour chef exécutif Matthieu Saunier. Saviez-vous que le restaurant a son propre jardin sur le toit de l’hôtel? Durant la belle saison, c’est là que le chef s’approvisionne afin de servir à ses clients les produits les plus frais qui soient! J’ai eu la chance de voir ce jardin (de même que la vue incroyable sur le centre-ville à partir de cet emplacement) et je peux vous dire qu’il est traité aux petits soins!

hôtel intercontinental
Le jardin sur le toit de l’hôtel. – Crédit photo: YULorama

Lors de mon passage au restaurant Osco!, j’ai pu déguster une salade de quinoa avec pamplemousse rose et fromage qui était non seulement délicieuse mais aussi rafraîchissante que vous pouvez vous l’imaginer! Également, un Tataki de thon tout en délicatesse, de la pieuvre grillée qui fut un réel coup de cœur par ses saveurs rehaussées par la grillade et dont la cuisson était plus que parfaite, un succulent risotto, de l’agneau et du ris de veau à en faire perdre la tête. 

hôtel intercontinental
Salade de quinoa – Crédit photo: YULorama

Les amateurs de vin seront heureux de savoir que la réserve d’Osco! compte plus de 600 bouteilles soigneusement choisies qui incluent de nombreuses importations privées.

hôtel intercontinental
Réserve de l’Osco! – Crédit photo: YULorama

Sarah B.

Après un excellent repas à Osco!, je suis allée faire un tour au Sarah B., le bar de l’hôtel. Pourquoi Sarah B.? Bien entendu, en l’honneur de la grande Sarah Bernhardt, la reine de la tragédie française! Bien que personnellement je ne sois pas une fan d’absinthe, c’est tout de même la spécialité de la place et on vous permet de découvrir la fée verte à même les Alcôves pour une soirée intime entre amis pas ordinaire

Moi, j’ai été de manière plus traditionnelle en prenant une pinte de bière afin de terminer ma soirée. 

Parlant de Sarah Bernhardt, saviez-vous qu’un mythe circule à l’InterContinental Montréal comme quoi on entendrait, parfois, le fantôme de la grande dame particulièrement proche du salon qui porte son nom de l’édifice Nordheimer? Je suis allée faire ma fouineuse, mais malheureusement, je n’ai pas fait de rencontre avec l’au-delà!

Club Santé

Je n’ai pas eu le temps d’essayer le Club Santé lors de mon passage, mais je suis tout de même allée faire un tour question de voir de quoi le tout avait l’air. 

hôtel intercontinental
Crédit photo: YULorama

Le gym est assez modeste en grandeur, mais l’équipement est propre, à jour et de pointe. Au vestiaire, on retrouve également un sauna sec. Très pratique pour une bonne relaxation après avoir poussé de la fonte (ou simplement pour relaxer, point!). Pour relaxer plus en profondeur, l’InterContinental offre également les services de massothérapie.

hôtel intercontinental
Crédit photo: YULorama

La piscine intérieure et chauffée est plongée dans la lumière de par le toit en verre qui la surplombe. Par la piscine, on a accès à une terrasse fleurie qui donne une belle vue, même si légèrement obstruée par les édifices autour, sur le centre-ville. On peut s’y prélasser et même faire affaire avec le service de restauration.

hôtel intercontinental
Terrasse au niveau du Club Santé. – Crédit photo: YULorama

Informations supplémentaires

Ma seule et unique nuit à l’InterContinental Montréal reste dans ma tête un superbe souvenir. Un petit staycation que je referais volontiers encore et encore surtout que je n’ai pas eu le temps d’y découvrir tous les aspects en une seule soirée.

Que vous soyez de Montréal ou pas, je recommande chaleureusement cet hôtel qui sait grandement prendre soin de ses clients et nous faire oublier les tracas de la vie, le temps d’un petit voyage à l’intérieur d’un monde où la tragédie française, les vieux pianos de Nordheimer et l’absinthe se rencontrent.

Hôtel Intercontinental Montréal

360 St-Antoine Ouest
Montréal, Qc

Métro Place-d’Armes

Site web: http://montreal.intercontinental.com/fr/hotel

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE