Il était une fois le Western au Musée des Beaux-Arts de Montréal

Une exposition qui vous fera découvrir sous un oeil nouveau des pans de notre histoire.

Il était une fois le Western au Musée des Beaux-Arts de Montréal

Depuis quelques semaines déjà, le Musée des Beaux-Arts de Montréal est plongé dans un univers rempli d’Amérindiens et de cowboys au travers son exposition « Il était une fois… Le Western : une mythologie entre art et cinéma. ».

Cette grande exposition nous raconte toute d’abord la conquête de l’ouest du continent nord-américain, mais aussi la place des Premières Nations, les grands héros de la fin du 19e siècle, la culture du rodéo, mais surtout comment toutes ces histoires ont alimenté l’imaginaire du 7e art.

Crédit Photo: YULorama

L’exposition

Dès les premières salles, nous sommes plongés dans cette conquête vers l’Ouest. Souvent lorsqu’on pense « western » on pense Ouest des États-Unis et la conquête de la Californie. Pourtant cette histoire est aussi la nôtre, avec la traversée de notre chemin fer pancanadien, nos belles plaines de l’Ouest.

Dans le cadre de cette exposition, vous verrez oui des paysages désertiques rappelant le désert d’Arizona, mais aussi des grandes étendues de forêts et de rivières.

Crédit Photo: YULorama

Bien que le sujet est brutal, on aime que dans le cadre de cette exposition, le musée n’ait pas oublié ou omis de parler des aspects moins glorieux de cette conquête des territoires, tel que les nombreuses guerres qui ont sévi avec les diverses communautés des Premières Nations, du génocide qui a été perpétré au nom du rêve américain. Ce son des sujets lourds, mais qui font partis de notre histoire et qui malheureusement sont encore en quelque sorte d’actualité.

Si les premières salles traitent de sujet plus sombre, certaines sont plus ludiques. Je pense entre autres à cette salle consacrée aux légendes de l’univers des Cowboys. Pensons par exemple à « Billy the Kid » ou Buffalo Bill et tous ses autres hors-la-loi, dont nous connaissons le nom parce qu’ils ont été les sujets romancés de moult films cultes.

D’ailleurs comme le titre de l’exposition le dit, on s’attarde aussi au volet cinématographique de l’univers western, avec entre autres deux salles consacrées au travail de 2 réalisateurs de renoms : John Ford et Sergio Leone. Dans le cadre de cette exposition, on nous explique que John Ford c’est beaucoup basé sur les différentes œuvres d’art de la fin du 19e siècle pour donner le ton à ses films, entre autres le choix des emplacements de tournages et du type d’ambiance qu’il voulait donner à ses films. Pour Leone, on nous raconte que ses influences vont plus loin que les westerns traditionnaux, en allant jusqu’à s’inspirer de pièce de Shakspeare ou encore du cinéma japonnais.

L’exposition se termine sur des notes assurément plus modernes avec quelques installations d’œuvres contemporaines, qui proposent une vision moderne et actuelle du western. Parmi les œuvres présentées, il y a en autre une du sculpteur canadien Brian Jungen qui vous fera sans doute réfléchir avec son œuvre qui fait un lien entre le sport national des Américains : le baseball, et les Premières Nations.

Oeuvre de Brian Jungen. Crédit Photo: YULorama

Cette exposition vous permettra de découvrir différentes facettes de notre histoire, des pans qu’on omet souvent de nous raconter dans le cadre des différents cursus scolaires. On aime la place laissée aux premières nations au travers de cette exposition, leur triste histoire est mise en valeur et sont loin des clichés souvent véhiculés dans la culture populaire. En prime, si vous y allez avec de jeunes enfants, deux salles leurs sont consacrées afin de démystifier avec eux le western à l’aide de différentes activités.

Le choix des toiles et œuvres présentées est aussi très époustouflant. Les paysages et les couleurs de certains tableaux vous laisseront sans aucun doute bouche bée. Il est fou de penser que pendant que Monet peignait ses premières toiles impressionnistes avec des couleurs qu’on avait peu vues avant, ici en Amérique, des peintres nous présentaient dans leurs toiles les contrées de l’Ouest américain.

L’exposition « Il était une fois… Le Western : une mythologie entre art et cinéma » est à l’affiche jusqu’au 4 février 2018.

 

Info : https://www.mbam.qc.ca/expositions/a-laffiche/il-etait-une-fois-le-western/