Histoires de Drag Queens : De grandes premières pour une p’tite nouvelle !

Faut bien les ouvrir ces portes-là !

wendy warhol bar le cocktail
Crédit photo : Wendy Warhol
Histoires de Drag Queens : De grandes premières pour une p’tite nouvelle !

J’ai commencé à faire de la drag il y a environ 1 an et demi. Mon histoire a commencé en fait quand j’ai couvert le Festival St-Ambroise FRINGE de Montréal en 2016. C’est à ce moment que j’ai vu pour la première fois sur scène House of Laureen. Quand j’ai écrit mon article sur mes coups de cœur du FRINGE-For-All, Noah Gahd m’a contacté pour m’inviter à une transformation pour faire de moi une sublime queen.

J’ai déjà parlé un peu de mon cheminement dans cet article, mais je le redis plus en détail ici, car il amène aux premières vécues et comment ces premières ont ouvert des portes.

Mx Fierté Canada Pride

C’est donc ainsi que j’ai commencé comme «bio queen». Mais quelques mois après, pour plusieurs raisons variant de «Je veux me donner un nouveau défi» à «Je ne me sens pas assez à l’aise pour être extra féminine», j’ai décidé d’essayer d’être drag king. Et ç’a quand même marché ! Pour un moment du moins.

mx fierté canada pride
Dans le temps que j’étais un garçon et que je m’appelais Justin Tinderfake – Crédit photo : Cabaret Mado

En effet, l’hiver dernier avait lieu au Cabaret Mado une compétition pancanadienne Mx Fierté Canada Pride animée par Rita Baga. Cette dernière, lors du recrutement pour ce concours, cherchait activement des drag kings et n’en connaissait pas beaucoup. C’est alors qu’Uma Gahd m’a mis en contact avec. J’ai participé au concours et j’ai été le seul drag king (remarquez que nous étions uniquement deux drag kings à faire le concours) qui s’est rendu en demi-finale. Mais hey – pour quelqu’un qui n’avait presque pas d’expérience, me rendre en demi-finale était vraiment quelque chose de big !

Du premier drag king engagé au Cabaret Mado…

Ce qui m’amène à ma première grosse première (parce qu’en fait, tout ce que j’ai dit avant était pour moi de la nouveauté) : Après le concours de Mx Fierté Canada Pride, Rita Baga m’a contacté pour me donner ma chance, donc mon premier contrat payant au Cabaret Mado. Bien que d’autres drag kings avaient performé sur la scène du cabaret de la reine de nuits de Montréal, c’était -selon ce que je me suis fait dire- la première fois qu’un drag king était officiellement engagé. Quand même ! 

Mais les mois ont passé et je devenais de plus en plus familière avec le monde de la drag et je voyais toutes les possibilités qu’amenaient être une drag queen et toutes les limitations (peut-être étaient-elles juste dans ma tête?) d’être drag king. J’étais de plus en plus malheureuse dans mon personnage, mais je n’osais pas changer ou en parler jusqu’à un certain événement particulier (lire l’histoire par ici).

Suite à cet événement, j’ai pris mon courage et je suis devenue ce que je suis aujourd’hui : une drag queen (bio queen, faux queen, hyper queen… appelez ça comme vous voulez !).

wendy warhol michel dorion
En compagnie de Michel Dorion – Crédit photo : Wendy Warhol

À la première bio queen du Bar Le Cocktail !

Les grandes premières n’allaient pas s’arrêter là ! J’ai eu la chance, le 16 novembre dernier, d’être la première bio queen à performer au Bar Le Cocktail ! Comme je l’écrivais récemment, le bar a célébré ses 12 ans ce mois-ci. Donc c’est réellement un honneur que d’avoir été choisit par Michel Dorion pour ouvrir la porte aux femmes drag et ainsi offrir mes premières performances à cet endroit. Tout comme pour Rita Baga au Cabaret Mado, je serai éternellement reconnaissante envers Michel pour cette opportunité.

Extrait d’une performance sur Lady Gaga – Monster lors de cette soirée du 16 novembre 2017 :

 

A post shared by Wendy Warhol (@wendy.warhol) on

Miss Cocktail

Les grandes premières ne s’arrêtent pas là ! Dès janvier 2018, vous pourrez assister au concours Miss Cocktail du Bar Le Cocktail. Ce concours qui existe depuis plusieurs années a une nouveauté pour l’édition à venir. Pouvez-vous deviner avant que je vous dévoile le tout ?

La nouveauté est que les bio queens peuvent participer ! Je vais donc tenter ma chance à ce concours en espérant que ça tourne mieux pour moi cette fois que lors de mes auditions à Drag-Moi (ça devrait, j’ai vraiment plus confiance en moi et en ce que je présente).

Ça bouge !

Bref, comme vous voyez, mes débuts de drag sont très mouvementés, mais j’adore tellement ce métier ! Que me réserve la prochaine année ? Je ne sais pas, mais j’estime qu’elle sera tout aussi mouvementée et passionnante tant avec ses hauts que ses bas !