«Femme ta gueule», un show en l’honneur de la femme sous toutes ses coutures!

Mariana Mazza fait un triomphe avec son show "Femme ta gueule"!

Femme ta gueule recoit d'excellentes critiques!
Crédit photo Groupe entourage
«Femme ta gueule», un show en l’honneur de la femme sous toutes ses coutures!

J’ai assisté en Janvier au premier one-woman show de 90 minutes « Femme ta gueule » de l’humoriste Mariana Mazza. Un spectacle en l’honneur de la femme, acclamé par la critique lors de son lancement officiel en novembre dernier!

Cette semaine, Mariana Mazza était conviée à l’émission des Enfants de la télé pour la journée des femmes. Même si encore une fois elle a fait parler d’elle par son style, souvent jugé de vulgaire, elle n’a pas nécessairement défrayé la chronique. Au contraire, selon Mario Girard de la Presse, elle a apporté une touche de vérité sur la réalité des femmes d’aujourd’hui. « Mariana Mazza est débarquée avec sa franchise, sa manière colorée de s’exprimer et, surtout, les valeurs et les idées de sa génération pour faire un portrait juste, spontané et sincère de ce que vivent les jeunes femmes en 2017. »

Je suis vraiment en accord avec ce point. Mariana est une ambassadrice des femmes de sa génération. De par son parcours, elle représente bien la citation de Simone de Beauvoir : « On ne naît pas femme, on le devient ». Mais à quel prix ?

Une ascension fulgurante pour la jeune humoriste.

Mariana Mazza est une véritable révélation humoristique au Québec. C’est fou à quel point elle a rapidement percé dans le milieu. Mais alors pourquoi un tel succès ?

D’abord, elle parle vrai en toute authenticité. Dans la vie comme sur scène, elle reste la même. Ainsi, elle parait non seulement plus accessible aux yeux du public mais aussi plus crédible. Cette crédibilité est d’autant plus valide par le simple fait qu’elle se confie. Elle avoue publiquement avoir été complexée longtemps. Être éduquée dans un monde d’hommes et grandir au Québec avec des origines multiethniques ont assurément aidé à façonner sa personnalité. Ceci étant, elle nous raconte comment ces deux mondes culturels différents ont engendré des difficultés dans son évolution personnelle. Puis, elle se rebelle contre le modèle imposé dans une société où on met beaucoup de pression sur la femme. Engagée, elle n’hésite pas à dire tout haut ce que certains pensent tout bas.

Ses fans aiment son audace et son franc-parler. C’est sa marque de commerce ! Elle a d’ailleurs gagné son premier olivier l’an dernier, grâce à son sketch cocasse « sable dans le vagin ». A cause de ce numéro d’humour, devenu viral, sa carrière est montée en flèche. Et c’est avec cette anecdote qu’elle amorce son spectacle.

Tasse à l'effigie du sketch "Sable dans le vagin"
Crédit photo MarianaMazza.com

« Femme ta gueule » : un titre sans filtre et provocateur. Le ton est donné.

Avec un titre aussi évocateur, vous vous attendez probablement à un spectacle protestataire qui peut être violent et vulgaire dans les propos. Si vous connaissez déjà l’humour de Mariana Mazza ou simplement sa réputation, elle n’est pas reconnue pour mâcher ses mots et ne fait pas toujours dans la dentelle !

Et je confirme. Je l’ai vu au Bordel Comédie Club en 2015 avant même qu’elle soit sous les projecteurs. Son numéro sur les menstruations féminines et plus particulièrement la fois où elle a essayé la coupe menstruelle, la « diva cup », était bien cru dans les détails. Pourtant, j’étais crampée par sa façon de nous mettre dans une situation de première fois, gênante mais souvent risible.

Au-delà de sa désinvolture et de ses mots chocs, la jeune femme cherche à attirer notre attention avec ses anecdotes dans le but de nous délivrer à sa façon ses différentes moralités, telle une fable de la fontaine des temps modernes.

Derrière le poids des mots, des sujets rassembleurs qui nous parlent.

Mariana Mazza rentre sur scène boostée à l’adrénaline, vêtue d’une longue veste de style kimono japonais traînant au sol. Dans un décor minimaliste composé d’un tabouret coloré et d’un porte manteau, elle commence son spectacle complètement enjouée, sous des projecteurs roses fuchsias et bleus nuit. Le titre du show « Femme ta gueule» annonce clairement la couleur… Hors de question qu’elle la ferme. Bien au contraire, elle l’ouvre bien grand pour votre plaisir ! Parce que oui parler et parler beaucoup c’est une des ses particularités, voir même sa passion.

Entrée de Mariana Mazza sur scène. Une boule d'énergie!
crédit photo La Presse

Alors vous vous doutez bien, çà parle beaucoup de féminisme mais pas seulement…En des temps où la liberté d’expression est controversée, elle ose aborder tout un tas de sujets souvent tabous comme certaines pratiques sexuelles. Je trouve d’ailleurs qu’elle le fait de façon drôle et pas nécessairement vulgaire. Selon elle, être une femme de nos jours impose d’être tout le temps obligée de se justifier. Or, elles ne devraient pas avoir de gêne à parler de leur réalité. Elle se met donc à nue et nous raconte ses réflexions, ses complexes, les expériences qu’elle a eues dans sa vie de jeune femme à aujourd’hui.

Tout le long du spectacle, elle tente alors de faire tomber certains préjugés sur la gent féminine. Elle évoque des stéréotypes, notamment celui que les femmes n’ont pas le droit de se fâcher ; et sur un aspect plus intime, elle proclame qu’il n’y a pas de honte à ce qu’une femme prenne plaisir à se masturber et qu’elle n’a aucune obligation à pratiquer la fellation si cela lui lève le cœur. Et pour dénoncer certains comportements masculins, elle nous lit des messages parfois odieux qu’elle reçoit sur Facebook. Ses réponses sont pertinentes, hilarantes et fusent comme des boulets de canons.

Elle joue aussi sur les stéréotypes liés au genre, tantôt sur sa féminité tantôt sur sa masculinité, avec entre autres comme exemple son taux de testostérone anormalement fort. Ses jeux de mot me font d’ailleurs beaucoup rire, notamment dans un sketch où elle parle de sa pilosité. Elle se fait épiler par une hindou qui lui suggère fortement à la fin « Sorry Madame, the moustache too ». Elle finit par parodier la chanson Me Gustas tu du groupe Manu Chao…« que voy a ser, je ne me rase pas, que voy a ser, je suis poilue »

Le sexe est certes un sujet central mais elle s’engage aussi sur les thèmes de la famille, du célibat, de l’identité ou du racisme avec beaucoup d’autodérision.

"Femme ta gueule" - un show coloré
Crédit photo YULorama

 « C’est pas nécessairement vulgaire »

Je ne vais pas vous mentir, l’ouverture d’esprit est de mise. Certains propos de Mariana Mazza sont dits dans un langage cru. De là, à dire que son show est vulgaire, je ne suis pas d’accord.

Si d’entendre parler de vagin à répétition ou de masturbation vous choque, alors prenez pas de risque. Âmes sensibles et oreilles chastes s’abstenir. D’ailleurs, le show est annoncé pour public averti de 16 ans et plus. Vous êtes donc avertis !

Maintenant, derrière son titre provocateur, le spectacle ne se résume pas qu’à çà. Il y a des idées plus profondes et un message à faire passer. Avec son passé complexée, elle veut entre autres, contribuer à l’éducation sexuelle des jeunes et aider les femmes de tous les âges à se libérer. En résumé, sur l’ensemble du spectacle, elle prône le respect, l’égalité des genres et la tolérance. Alors, il me semble que c’est accessible à beaucoup de monde en ce sens. La preuve, le public riait souvent aux éclats ! A ce propos, j’ai été surprise de constater un public autant intergénérationnel dans la salle. C’est vrai qu’en tant que femme, vous pouvez vous reconnaître dans certaines anecdotes. On a toutes vécu les tracas de la puberté et eu certains malaises dans nos relations avec les hommes. Mais messieurs, pas d’inquiétude, vous ne vous sentirez pas exclus et allez rire aussi !

Personnellement, je connaissais son humour avant le show. J’y allais donc en connaissance de cause car je la trouve vraiment drôle. Et c’est justement les blagues souvent les plus déplacées qui me font le plus rire. Je vous dirais donc qu’il y a pas deux poids deux mesures, çà passe ou çà casse…

Teaser show "Femme ta gueule" Mariana Mazza
Crédit photo youtube

C’est pour moi un succès !

Mariana Mazza vous offre un premier one-woman show bien construit, drôle, plein d’énergie et criant de vérités. Sa voix puissante, sa vivacité d’esprit et son intensité sur scène captivent le public. Cette fille a de l’énergie à revendre ! Sur scène, elle pète le feu, c’est même un feu d’artifice à elle toute seule.

Même si certains le jugent vulgaire, il se tient des propos intéressants. La seule affaire qui pourrait être considérée de vulgaire, et qu’une amie m’a soulignée à juste titre, c’est quand elle interagit avec des personnes dans le public et qu’elle leur balance des insultes sous le ton de l’humour.  Enfin, je suis en phase avec le caractère inadmissible de certains comportements masculins à l’égard des femmes. Ceci dit, j’aurais aimé de la dérision sur le comportement abusif de certaines femmes à l’égard des hommes aussi. Mais globalement, j’ai eu beaucoup de fun et je n’ai pas vu les 90 minutes passer !

Vous voulez assister à son show ?

Elle est en tournée avec « Femme ta gueule » aux quatre coins du Québec. Vous pourrez  la voir à Montréal au théâtre Saint-Denis les 2 & 3 Juin. Dépêchez-vous les billets se vendent à la vitesse de l’éclair !

N’hésitez pas à consulter toutes ses dates sur son site web officiel ici : http://marianamazza.com/spectacles/

Vous voulez un aperçu ? Ecoutez son teaser maintenant ici: https://www.youtube.com/watch?v=WdXCmFvAVfE

PARTAGER
Article précédentCoups de coeur photos Instagram #25
Article suivantVIDÉO : Un chef à l’Érable
Expatriée à Montréal depuis bientôt 5 ans, Julie est tombée en amour avec sa ville d'adoption. Rédactrice d'un blog privé où elle partage ses péripéties sur un ton humoristique, elle a décidé de se jeter à l'eau et écrire au grand jour. Gloutonne, passionnée de danse et spectacles en tous genres, le cellulaire toujours greffé à la main en mode instagram, elle va sillonner la ville pour vous faire découvrir tout ce qui l'anime.

1 COMMENTAIRE

  1. Super article Julie! J’ai eu le même coup de coeur pour elle. Tu as su capter toutes les subtilités tant au niveau du spectacle que de ce grand personnage auquel on voudrait s’identifier un peu plus. Bravo!

LAISSER UN COMMENTAIRE